Home Smoz


Podcasts


Articles de presse

Web article

Aider les autres avec la domothérapie

Publiée le dimanche 16 aoút

Les motivations ont toujours été les mêmes depuis 2015, me mettre au service du vivant au sens large et me sentir “nourri” par les retours positifs de mes clients et patients. Si il y avait une phrase qui résumerait cela : me réjouir du bonheur des autres”, dixit Fabien Gernigon, natif d’une famille de guérisseur et de sourciers. 

Après avoir reçu son diplôme, il a d’abord mis en place une entreprise dans le domaine de la domothérapie (thérapie de l’habitat, du domicile). “J’ai beaucoup travaillé avec les agriculteurs, permaculteurs et éleveurs d’animaux”, dit-il. Puis son activité va évoluer de sorte que maintenant il travaille d’une part avec des particuliers et d’autre part avec des professionnels. 

“Depuis 2 ans j’ai également complété mon activité avec des soins en bioénergie et magnétisme auprès des personnes et des animaux (élevage principalement). Le but de ces soins est de détecter les causes profondes des symptômes qui se manifestent et non juste essayer de mettre un “pansement” sur les conséquences du symptôme’, explique t-il.

 

Fabien Gernigon, votre appartement, décrivez le nous et dites nous en quoi ce qui est présent concourt à l’équilibre énergétique.

Mon lieu de vie est particulièrement harmonisé sur le plan du feng-shui. Chaque éléments a sa place de façon très précise afin de répondre à la fois à un lieu assez sobre et non surchargé esthétiquement et surtout pour répondre aux principes du feng shui. J’ai également corrigé tous les éléments qui pourraient nuire à ma vitalité tels que les éléments souterrains (cours d’eau souterrains, failles souterraines, réseaux telluriques) et les éléments d’origine humaine (réseau électrique, ondes électromagnétiques etc.). Les divers conséquences positives se reflètent dans mon bien-être et celui de mes proches. D’un point de vue professionnel la charge de travail que j’ai actuellement n’est pas non plus le fruit du hasard car comme je l’ai expliqué plus haut mon lieu de vie est directement lié à mes conditions de vie personnelles et professionnelles. Les nombreuses opportunités que j’ai au quotidien sont le fruit du rééquilibrage par le feng shui.

 

Si notre état intérieur peut être influencé par ce qui se passe à l’extérieur, comment fait-on pour communier les deux?

 

J’ai une vision non dualiste de la vie. Donc l’extérieur influence l’intérieur mais l’inverse est également vrai. Pour répondre à cette question assez complexe je vais exposer brièvement mon expérience personnelle. Depuis que je pratique ces différentes disciplines ma vie est en constante évolution. J’accueille tous les changements comme des opportunités d’évolution personnelle. C’est ainsi que j’ai été amené à vivre de nombreux changements de vie depuis 2015 : entre les déménagements qui m’ont permis de goûter à chaque fois à des lieux différents avec des enseignements propices à apprendre de ces lieux et faire évoluer mes techniques de travail. J’ai également été amené à évoluer sur ma partenaire de vie ce qui me permet aujourd’hui de goûter à un bonheur conjugale que je n’aurai pas imaginé il y a encore quelques années. 

 

Ce que je constate personnellement c’est que l’être humain dans sa nature aime la stabilité et nous nous empêchons bien souvent d’accueillir la nouveauté dans notre vie. Cette phrase du bouddha résume plutôt bien les choses : « Il n’y a qu’une chose de constante dans ce monde, c’est le changement ». Donc accueillir le changement dans nos vies est primordial car c’est ce qui nous amène à vivre le véritable bonheur. Et comme l’extérieur ne cesse de changer et d’évoluer alors l’intérieur aussi est toujours en mouvement. C’est ce qui représente bien le trésor qui est d’être en vie. A l’inverse tout ce qui est de l’ordre de l’inertie se rapproche plus de la mort que de la vie. Ma fonction est donc d’amener mes patients à prendre conscience de cela à travers mes prestations afin de transformer leurs difficultés en opportunités d’évolution personnelle.

 

Quelle serait selon vous la règle à suivre pour maintenir un équilibre des couleurs dans son lieu de vie?

 

Les couleurs d’un lieu sont précieuses. J’ai été formé sur ce que l’on appelle la psychochromatique : l’influence qu’ont les couleurs sur notre psychisme. Chaque couleur va apporter son influence sur notre bien-être. Il y a donc plusieurs règles que l’on peut adopter pour les couleurs qui nous entoure dans notre lieu de vie. Tout d’abord les règles du feng-shui car en feng shui on considère que les couleurs sont la chose la plus importante bien avant le jeu des formes et des matières utilisées. Ensuite il convient aussi d’appliquer les règles de la psychochromatique et de ne pas appliquer bêtement le feng shui. Parfois il m’arrive de déroger aux règles du feng shui pour éviter une influence néfaste d’une couleur qui correspond au feng shui, mais qui serait dangereuse d’un point de vue de son influence psychique à l’endroit précis où elle doit être appliqué. Concrètement, il y a des couleurs a absolument bannir de certains endroits. 

Par exemple, dans une chambre à coucher, il convient d’éviter le trop de rouge car cette couleur stimule énormément et nous pousse à l’action et peut venir perturber l’endormissement des personnes avec comme conséquence d’être envahi par nos pensées au moment du coucher, on privilégiera plutôt des teintes de type magenta, fushia ou éventuellement les différentes teintes de vert. Ce qui compte c’est surtout la où les couleurs qui prédominent, un petit cadre avec du rouge n’influencera pas autant que la couleur du mur sur lequel est accroché le cadre. Prenons maintenant un exemple de règle vertueuse : utiliser des teintes orange, rouge ou jaune dans la cuisine permettra de stimuler à la fois la créativité culinaire et également l’appétit.

 

Un grand merci à Fabien Gernigon qui nous a donné quelques informations sur son activité d’expert feng shui. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site homesmoz.net !